Deni De Soheil Ayari

Les meilleurs livres pour bébés

L'électronique moléculaire est définie comme le codage (inscription), le traitement et la reconnaissance ( les informations au niveau moléculaire et macromoléculaire. L'avantage principal de l'approche moléculaire consiste en possibilité du design moléculaire et la production des appareils "de bas en haut", i.e. l'atome après l'atome ou le fragment après le fragment, - les paramètres des appareils sont définis par la synthèse organique et les méthodes de l'ingénierie génétique. Deux dignités universellement admises de l'électronique moléculaire sont la réduction considérable des montants des installations et le temps du fonctionnement (gate propagation delays) les éléments logiques.

Bien que les bases théoriques soient élaborées et créées déjà assez bien les prototypes de pratiquement tous les éléments des circuits logiques, cependant sur les voies de la construction réelle de l'ordinateur moléculaire se lèvent les complexités considérables. La possibilité extérieurement évidente de l'utilisation des molécules séparées à titre des éléments logiques des installations électroniques est très problématique à cause des propriétés spécifiques des systèmes moléculaires et les exigences présentées aux éléments logiques.

Les perspectives ultérieures du développement de l'électronique contactent la création des installations utilisant les phénomènes quantiques, à qui le compte va déjà sur les unités des électrons. Ces derniers temps on conduit largement les études théoriques et expérimentales artificiellement créé des structures; des couches quantiques, a traîné des points. On s'Attend que les phénomènes spécifiques quantiques observés dans ces systèmes, peuvent être à la base les créations du principalement nouveau type des appareils électroniques.

Les idées de l'électronique moléculaire ne sont pas réduites au remplacement simple du transistor demi-conducteur sur moléculaire, bien que se décide cette tâche privée. Le but principal est quand même la création des systèmes complexes moléculaires réalisant simultanément quelques de divers effets, accomplissant la tâche complexe. Vers les tâches de ce type il est naturel en premier lieu de porter la tâche de la création de l'élément universel de la mémoire, comme de la plus importante partie de n'importe quelle installation informatique. Il Semble très évident que les possibilités potentielles de l'électronique moléculaire seront découvertes à à la mesure à la création des réseaux comprenant les neurones et liant ils électroactifs. La création par les moyens de l'électronique moléculaire des neurones artificiels, un divers type des détecteurs insérés dans l'interconnexion, ouvrira la voie vers la réalisation de toutes les possibilités potentielles mises à de l'idéologie, permettra de créer un principalement nouveau type des systèmes informatiques et serrer de près la décision du problème de la création de l'intelligence artificielle.

Mais même dans le cas où l'élément séparé moléculaire calculatoire ne possédera pas la sécurité des prédécesseurs de silicium, on peut atteindre le travail effectif du futur ordinateur, en combinant les principes et les calculs parallèles appliqués dans les superordinateurs. Il faut obliger pour cela quelques éléments identiques moléculaires logiques travailler parallèlement. Alors le fonctionnement incorrect d'un d'eux n'amènera pas à la défaillance considérable dans les calculs. Le superordinateur moderne travaillant selon le principe massif et ayant plusieurs centaines massives des processeurs, peut garder la haute productivité même dans le cas où 75 % d'eux tomberont en panne. Pratiquement tous les systèmes vivants utilisent le principe du parallélisme. C'est pourquoi l'imperfection des organismes au niveau des carreaux séparés ou les gènes ne leur empêche pas effectivement de fonctionner.